4 mars 2010

En même temps un chat qui se prend une armoire... c'est drôle

La scène se passe dans un lieu, disons, hautement stratégique, une fois n'est pas coutume, là où se nouent et se dénouent tous les petits, grands, et moyens drames du quotidien, j'ai nommé : le salon.


Elle, avachie sur le canapé, c'est à dire, les pieds en l'air, les fesses sur le dossier et la tête dans le vide, en train de s'adonner à sa passion coupable : le téléphone.


Lui, revenant, tel le chasseur (Mrurhffff), de la cuisine, avec nourriture (femme !).

En fond, la télé qui passe une counerie notable, genre un bétisier des chats gogols qui se mangent des armoires en ratant leur saut...



Elle (raccrochant) : Bon, Magali et Jérémie confirment pour dimanche.

Lui (vacant à ses occupations nourricières, un oeil dans son yaourt, un autre sur la télé) : Dimanche ?

Elle (s'emparant d'un yaourt) : Ben oui, dimanche... Tu sais le jour après samedi.

Lui (préoccupé par les chats, cuillière dans la bouche et donc zéro crédibilité) : Hum.. Et donc il se passe quoi le jour après samedi ?

Elle (levant les yeux au ciel) : Dîner... ici... amis... ça ne te dit rien ?

Lui (plus à fond tu meurs, replonge sa cuillière) : Mmmmmm... Et on y va comment ?

Elle (un ton au-dessus) : Comment ça, on y va comment, je viens de te dire qu'on faisait ça ici ?

Lui (concentré sur son yaourt, rigolant bêtement rapport au programme télé) : Hum hum...


Elle (Touillant rageusement un pauvre yaourt innocent) : Mais bon sang, on dirait que tu débarque à chaque fois : on en a parlé ensemble non de non de non, pas plus tard qu'il y a 2 semaines, ici même, et même que tu m'as dit... (interrompant sa démonstration scientifique pour porter une cuillère du dit yaourt innocent à la bouche, faut pas déconner, il fait faim quand même !)




Un temps




Elle (Rouge et énervée, agitant l'arme du crime sous son nez) : J'Y CROIS PAS !!! IL EST A LA CERISE TON SKREUGNEUGNEU -oui, Elle à le juron désuettement facile- DE YAOURT !!!! Et bon sang tu le sais très bien que j'aime pas la cerise ! Tu vois c'est exactement, ce que je veux dire : TU NE M'ECOUTES JAMAIS !!!!! J'essaye d'organiser un petit truc sympa, je t'en parle, je te mets en copie de TOUS les mails qu'on s'envoie avec Mag, je te dis : non j'aime pas les yaourts à la cerise, mais est-ce que tu écoute... NAONNNNNNNNNNNNNN !!! MÔssieur a d'autres priorités, MÔssieur préfère regarder des chats qui se maravent la gueule sur des armoires, MÔssieur a des trucs plus important en tête que mes petits dîners, mes petits amis, et mes petits goûts de merde...


Lui (stoïque) : He, ho, là ... MÔssieur il t'écoute, il ne fait que ça, le problème, tu vois, c'est qu'entre les vacances d'Antoine, l'expo guizmo, le nouveau brushing de Magali, l'augmentation du prix du pétrole, les quicks Halal, le dernier film de George Clooney (que tu kiffes a mort, ça j'ai noté, hein) et j'en passe ... ben il faut avoir le cerveau comme un Palm pour enregistrer, trier,et prioriser la foutue masse d'information que tu m'envois à la seconde ! Alors bon, oublier un dîner dont tu m'as parlé ya 2 semaines et zapper les 467 mails que vous avez échangés avec Magali, et dont 462 concernaient, il me semble, George Clooney... c'est bon, hein, on a vu pire !! Et pour le yaourt ...

Un temps

Elle toujours mou boudeuse, Lui, à moitié rieur...

Lui (fondant): Allez, viens faire calin... (il faut savoir que le calin est LA réponse majeure à TOUT conflit... je me demande pourquoi ces abrutis du moyen orient ne sont pas encore venu consulter l'homme pour tirer les enseignements majeurs qui s'imposent!)

Lui (un poil trop mielleux): Mille excuses, ma chéri! Je suis désolé de te demander pardon!! Je comprends bien l'ampleur du préjudice moral et irréparable subit par ma faute ! Tu crois que tu arriveras à m'en vouloir un peu moins qu'à mort et que tu me pardonneras avant la saint Glinglin pour ce crime de lèse-majesté ?




Elle (toujours sa petite moue) : Hum... Je ne sais pas... une tentative d'empoisonnement par yaourt interposé ça va chercher loin quand même...


Lui (conciliateur) : Et si je t'emmenais voir le  film de bidule là, tu crois que ça te ferai « digérer » tout ça ?


Elle (ya pas de petits profits) : Faut voir... pop corn compris ?


Lui (grand seigneur) : Ben bien sûr !!! Demain je peux pas, et samedi on a déjà un truc de prévu. On a qu'à dire dimanche...


Elle (passant la troisième directe) : MAIS C'EST PAS VRAI !!! TU VOIS BIEN QUE TU NE M'ECOUTE PAS !!! JE VIENS DE TE DIRE QUE DIMANCHE...




...




Elle (comprenant) : Tu te moques de moi, là en plus...


Lui (hilare) : MÔAAAAAAAAA ????


Elle (radoucie) : Mouais...


Un temps


Lui : Tu sais que t'est en train de manger le yaourt à la cerise là ?

Elle : Ah, tiens, oui...

2 commentaires:

  1. Moi aussi j'aime pas les yaourts à la cerise...

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ton soutien olivier! ;) J'adore ton lien!!!! :D

    RépondreSupprimer

http://www.wikio.fr Blog